Truc de couturière : le guide couture

J’ai découvert à la mercerie (j’imagine longtemps après la bataille) un outil qui me facilite ma vie de couturière et je voulais partager cette trouvaille avec vous : le guide couture. Pour une fois, les dieux du marketing ne se sont pas penchés sur cet objet et son nom permet donc de comprendre instantanément de quoi il retourne.

L’outil en lui-même est tout bête : il s’agit d’un aimant assez puissant, que l’on vient placer sur la plaque de sa machine à coudre, à la distance de l’aiguille souhaitée.

Guide-couture-faceA

 

Guide-couture-faceB

Si vous ne cousez pas ou si vous êtes le Terminator de la couture, vous n’allez sûrement pas comprendre mon enthousiasme (mais pourquoi est-ce qu’elle écrit un article entier sur ce truc ?). Peut-être même que vous vous demanderez (si vous n’êtes pas encore parti ailleurs) l’intérêt étant donné que les plaques de machines à coudre sont souvent munies de repères ou alors qu’il est possible de « dessiner » sur son tissu des repères sur lesquels coudre.

A cela, je réponds simplement : « OUI, il y a un intérêt ! » (vous l’entendez ma voix de grand prédicateur ;-)). Il y en a même plein !

  1. Il semble que ce petit bijou de non-technologie soit conçu pour réaliser les ourlets. Je veux bien le croire. Personnellement, je ne m’en suis pas encore servie dans ce but, par contre je l’utilise pour tout le reste, et ça me permet d’avoir une marge de couture bien régulière. Un atout non négligeable, surtout quand on en arrive aux finitions. Quand, à force de coudre, on a les yeux qui se croisent et qu’on se plante de ligne de repère, on est bien content d’avoir un guide couture, surtout dans les courbes !
  2. Plus besoin de se retourner le cerveau pour tracer la ligne de couture à la craie quand les marges de couture sont incluses dans votre patron. Là, je pense directement aux patrons Deer and Doe pour lesquels il y a 1.5 cm de marge inclus. Ce qui pour moi n’est pas du tout (mais alors pas du tout) naturel. Mon point de repère favori c’est le bord externe de mon pied de biche qui doit se trouver à 5 mm de l’aiguille.

Guide-couture-1

  1. Quand vous avez malencontreusement fait tomber toute votre boîte d’aiguilles par terre, l’aimant du guide couture devient vite votre meilleur ami ! Il peut aussi vous dépanner si vous voulez laisser un petit mot à votre Cher-et-Tendre sur le frigo…

En bref, un gadget  indispensable bien utile et facile à utiliser, qui permet de gagner du temps et d’être plus précis. Donc j’achète !

Côté tarif, d’ailleurs, ce nouveau meilleur ami de la couturière est un peu cher : je l’ai payé 4,50 € en mercerie, mais je l’ai aussi vu à 4,75 € sur Buttinette, par exemple, et à des prix exorbitants sur d’autres sites (je rappelle que c’est un aimant !!!).

Et vous aussi vous avez des astuces pour vous faciliter la vie en couture ?

Share Button

8 thoughts on “Truc de couturière : le guide couture

  1. Je ne connaissais pas!!!! J’ai tout bien lu jusqu’au bout et je suis convaincue (en fait dès la première image, mais bon, faut bien que je place que j’ai tout lu!) Merci pour l’astuce et la référence buttinette (chez qui j’envisage de faire une commande,tu lis dans mes pensées?) Bonne journée!

  2. Ah oui, mais je l’ai eu dans un kit (avec plein d’autres pieds) sur E bay qui vient du pays du soleil levant et je ne m’en sers toujours pas ! Donc, je vais tester pour qu’il me devienne … indispensable ! 🙂 Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *