Le kirigami au banc d’essai

Non, non, il ne s’agit pas du 4×4 à la mode ou du dernier téléphone de la marque coréenne… mais de l’art de découper le papier, pour réaliser des cartes, notamment en volume. Certaines réalisations sont tout simplement des œuvres de finesse et de minutie, et permettent des jeux de lumière incroyables.

7054020405_c12ce9bf76_kParlement de Hongrie, par Popupology via FlickR, CC By-NC-SA 2.0

Le kirigami pour rester zen (ou pas)

J’en ai entendu parler il y a un petit bout de temps déjà, mais je ne m’étais jamais lancée. Plus généralement, tu l’auras remarqué, j’arrive toujours après la bataille, donc tu ne t’étonneras pas que je teste le kirigami bien après tout le monde ! C’est grâce à ma belle sœur que me suis laissée tenter : pour mon anniversaire, elle m’a offert un kit pour réaliser des cartes, cadres, etc. en papier découpé (et aussi accessoirement à colorier).

art-therapy-the-book

Le bouquin présente l’activité comme de l’art thérapie : du jus de cerveau pour dire que ça détend… enfin en théorie. Parce qu’il faut bien l’avouer, au bout d’un certain temps qui peut se révéler très court, je finis toujours par péter un plomb : je n’arrive pas à manier correctement le scalpel et, bam, ça dérape. Je ne suis pas un modèle de patience, on ne se refait pas. Mais bon, une fois que tu le sais, tu fais avec et quand tu sens poindre le pétage de plomb, tu vas faire un tour, tu oublies ton ouvrage quelques jours ou plus et tu reviens.

Mille et une possibilités

J’ai commencé par un projet assez simple de cadre à découper et colorier. Même si je reste dubitative sur mes aptitudes en coloriage, j’ai aimé voir le papier se transformer au fur et à mesure, prendre du volume… pour un résultat sympa. L’avantage du kit c’est que toutes les formes de découpe et de pliage sont indiquées, on peut donc y aller les yeux fermés ou presque.

aperçu-contenu-livre

decoupe

Du coup, ça m’a donné envie de voler de mes propres ailes et de créer un gabarit simple à découper. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Grâce à mon ami Indesign, j’ai donc écrit en miroir le très original message « Keep calm and create » (je t’ai dit que je testais les trucs à la mode avec trois trains de retard ?). J’ai évidé les lettres et ai collé une feuille de scrap aux motifs géométriques et dorés derrière pour un effet top moumoute, qui évidemment ne rend pas en photo. Plus sérieusement, tout ou à peu près tout est possible et le résultat est assez canon.

Keep-calmDonc, c’est avec plaisir que je partage avec toi le gabarit (clic pour télécharger) : il suffit de l’imprimer et de découper les lettres, de retourner et de coller sur une feuille de couleur, à motifs, etc. Attention, à bien récupérer l’intérieur des lettres A, P et R pour pouvoir les coller aussi. Et cerise sur le Mcdo, tu peux mettre l’encadrer (format 20×20 cm).

Maintenant, il faut que j’attaque les choses sérieuses : les cartes en relief ou pop-up.

Et toi, tu connais ? Tu en a déjà fait ? Ca t’a donné envie de te lancer ?

Share Button

4 thoughts on “Le kirigami au banc d’essai

  1. J’ avais mis ça au chaud dans mon Pinterest mais comme toi, je crains que ma patience ne soit pas taillée pour ce genre de défi… J’aime beaucoup le cadre / mantra qui irait bien au-dessus de mon bureau !

    1. Je te crois bien plus patiente que moi. 🙂 Le « keep calm and create » n’est pas très long à réaliser, il n’y pas trop de détails, donc ça passe tout seul ! Tu m’en diras des nouvelles. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *