Des fleurs pour Manon

Niveau : intermédiaire.

Après un premier essai qui s’est avéré être un beau fail – Margaux n’est jamais rentrée dans sa petite robe – je me suis lancée dans la confection d’une nouvelle robe chasuble, toujours selon le patron de petit citron, pour une Manon de mai. J’ai aussi réalisé deux bavoirs XXL, selon le modèle et les instructions de l’étoile de coton. Et je peux vous dire qu’ils sont vraiment très grands ! Le récit de mes aventures.

La robe chasuble – deuxième essai

Je m’avoue rarement vaincue et je suis plutôt bornée. Donc quand Gigi m’a annoncé que Margaux n’avait jamais pu porter sa petite robe mauve, j’étais certes dépitée, mais on ne peut plus motivée pour retenter l’expérience. La robe de Margaux avait deux problèmes principaux : elle était trop petite malgré le gabarit de la crevette et son système de fermeture (avec un bouton) n’était pas idéal pour faire passer une tête de nourrisson.

Pour cette nouvelle version, j’ai donc coupé le gabarit en 6 mois au lieu de 3 et remplacé le bouton par une fermeture éclair. J’avais aussi bien galéré avec les parementures de la première robe, j’ai donc décidé de supprimer le problème en doublant toute la robe.

Et là, vous vous dites sûrement : “super, elle a dû coudre ça vite fait bien fait !”. Que nenni ! En voulant solutionner ces problèmes, j’en ai créé de nouveaux. Et mon sens logique partant visiblement très souvent en voyage, j’ai procédé en dépit du bon sens.

En doublant le vêtement et en ajoutant une fermeture éclair, j’ai tout bonnement modifié l’ensemble du montage de la robe. Et croyant me simplifier la vie, j’ai commencé par monter le dos de la robe sur la fermeture éclair. Grave erreur ! En m’y prenant de cette manière, je me suis retrouvée à monter la robe à l’envers si l’on peut dire. Difficile à expliquer, mais je vous assure que sur le moment, j’ai fait fumer tous mes neurones !

Le résultat final n’est pas parfait, mais je pense qu’une fois porté par une magnifique petite fille, il n’y paraîtra plus.

Collage-details-robe

Les bavoirs XXL – une affaire qui roule

Pour éviter que Manon ne salisse sa jolie robe, il fallait bien deux bavoirs ! Et comme un bébé grandit très vite, autant prévoir très large !

Le tutoriel de l’étoile de coton étant vraiment très clair (la vidéo, c’est le pied), le montage des bavoirs s’est avéré relativement aisé. Je dis “relativement” car le piège de ces bavoirs c’est le biais. J’ai essayé pas mal de méthodes pour la pose, c’est de mieux en mieux, mais c’est loin d’être parfait. Il y a toujours un côté plus long que l’autre, moins régulier…

Le premier bavoir – le rose – est passé comme une lettre à la poste. Le second – le bleu – par contre, Mamma mia, j’ai cru que j’allais jeter la machine à coudre par la fenêtre (rassure-toi, chéri, je rigoooole). Les appliqués m’en ont fait bavé… Et honnêtement cette pauvre machine n’y était pour rien (sauf si on considère que changer de point de manière inopinée est un acte de haute trahison)… Le tissu éponge par contre… Et puis, j’ai commencé à poser le biais du mauvais côté… Résultat : l’endroit du bavoir est irrégulier alors que l’envers est tout à fait honorable.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter bon appétit à Manon !

Et vous, vous offrez quoi aux nouveaux nés de votre entourage ?

bavoirsx2

 

Collage-details-bavoirs

Share Button

6 thoughts on “Des fleurs pour Manon

  1. Ah, les biais sur les bavoirs, l’horreur! Je n’y suis jamais arrivée (Je me demande s’il n’existe pas un pied spécial) Pour résoudre mon problème, j’ai “investi” dans le patron de Vanessa Pouzet ( le bavoir “et hop!”). Je trouve la robe de Manon est bien jolie (la prochaine te semblera plus facile!)

    1. Je crois que tu as raison, il existe un pied spécial (qui est le même que celui des fermetures éclair non ?), mais je ne suis pas certaine que cela change grand chose… Je vais aller voir de ce pas le patron de Vanessa Pouzet ! Mais je ne m’avoue pas vaincue avec le biais ! Merci pour la petite robe, j’espère que la prochaine sera effectivement plus facile !!!

  2. Bravo ! Elle est jolie cette robe. je vais commencer les vêtements de bébé en août et … j’ai peur ! Surtout que j’ai dégoté des patrons japonais et si c’est aussi clair et bien pensé que pour les patrons femme, je vais bien rigoler. Sinon, j’ai un super tuto dans un bouquin pour la pose du biais, je te le scan si tu veux ? Cela dit, c’est très joli et on ne voit pas les défauts ! Jamais essayé le tissu éponge pour l’instant, c’est dur ?

    1. N’aie pas peur ! C’est un peu impressionnant au début (c’est tellement petit qu’on se demande si un bébé normal rentrera bien dedans un jour), très galère par moment lorsqu’on fignole les détails, mais hyper gratifiant à la fin. Pour les patrons japonais, j’ai entendu des rumeurs… et je les fuis depuis. Ce serait super que tu m’envoie ton tuto, avec grand plaisir. Quant à l’éponge, j’ai bien aimé, c’est agréable à coudre (et je n’ai pas rencontré de difficulté majeure), mais ça en fout partout une fois découpé. Toi qui est une as du rangement, ça risque de te faire un peu criser tous ces petits bouts par terre !!! Tu sais si c’est une fille ou un garçon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *