Craftine box + back is back

Niveau : débutant débrouillard

Comme je te l’ai déjà écrit dans mon dernier article, j’ai beaucoup aimé la Craftine box du mois d’août 2017, mais le patron proposé n’était fait pour moi. J’ai donc offert le-dit patron à mon amie Gigi (que j’attends toujours de voir dans cette jolie robe…) et j’ai utilisé le très chouette tissu pour une blouse sans manche Back is Back de Vanessa Pouzet. Et le résultat est au-delà de mes espérances !

Une blouse féminine même dans sa version casual

Le patron de Vanessa Pouzet me faisait de l’œil depuis bien longtemps et quand je me suis décidée (je crois que c’était au printemps dernier) son prix avait baissé : à 4 € j’ai évidemment foncé et je ne regrette pas du tout. Evidemment, je rêve de me coudre une version « sexy chocolat » avec décolleté de dingue dans le dos et dentelle, mais j’ai surtout besoin de tops qui soient boulot compatibles. Donc j’ai cousu une première version un peu japonisante avec mini-décolleté dans le dos, qui après moult lavages a perdu ses touches de doré… Elle reste tout à fait portable, mais n’est plus tellement montrable sur le blog.

Ma deuxième blouse est encore plus belle et, tu l’auras compris, utilise les tissus de la Craftine box d’août : un crêpe rose pâle et une viscose fleurie de belle qualité. Quand je la porte j’ai l’impression de faire 5 kg de moins, même si je dois ressembler à un gros marshmallow en réalité.

Autre point d’importance, elle est hyper confortable. Bien plus que la première qui était un peu trop petite aux emmanchures et qui « tirait » sur l’arrière. Je n’ai pourtant absolument rien changé au patron… Bizarre donc… Mais, tant mieux !

En matière de finitions, rien à redire ! La blouse se coud toute seule et est aussi belle dedans que dehors. J’ai pris l’habitude de faire des coutures anglaises pour les coutures des côtés étant donné que je n’ai pas de sur-jeteuse et, je ne le dirais jamais assez : les coutures anglaises c’est la vie ! J’ai fermé les deux pans du dos en les superposant comme indiqué dans les instructions. Le biais et le tissus étaient trop épais pour faire autrement alors que pour ma première version j’avais fait une couture normale. C’est acceptable mais je ne suis pas fan.

Pour le bas de la blouse, j’ai opté pour un ourlet au lieu d’utiliser un biais rapporté et j’ai l’impression d’avoir découvert THE technique, celle qui marche à tous les coups et qui donne envie d’en faire (oui, bon, c’est vrai j’exagère un peu…). Je ne sais plus sur quelle chaîne YouTube je l’ai vue, mais il suffit de coudre une ligne en suivant l’arrondi du tissu, puis de replier deux fois en se servant de ce guide, un petit coup de fer à repasser, une couture et hop c’est fini (et digne d’une pro). Tu dois te dire que j’ai dû être longtemps enfermée au fond d’une caverne, mais ça me change la vie !

 

 

Share Button
Articles similaires
  • Celle qui avait fait une robe de communion sans le vouloir… Niveau : intermédiaire. Contrairement à beaucoup de monde sur la toile, la robe Belladone de Deer and Doe ne m’a pas tout de suite tapé dans l’œil. Le seul modèle qui m’avait vraiment plus c’est le short châtaigne réalisé deux fois déjà. Mais face à de multiples merveilles publiées par d’autres (que vous pouvez voir [...]
  • Merveilleuse Ruby Niveau : intermédiaire Durant mon année de silence, j’ai cousu quelques pièces, à la faveur des vacances scolaires le plus souvent. Et la cousette dont je suis la plus fière est l’histoire d’une rencontre tardive entre un tissu fleuri et un patron légèrement rétro. Parfect match ! Ce patron c’est celui de la Ruby dress [...]
  • Celle qui voulait se coudre un pantalon… Niveau : confirmé. Cela fait bien un voire deux ans que je lorgne sur le patron Embrun de Dessine-moi un patron. Régulièrement, je me rends sur le site et je me dis que, décidément, il me plaît beaucoup, que cette taille haute avec ces deux rangées de boutons correspond exactement à ce que j’aime et [...]
  • Alma et moi, c’est fini. Niveau : intermédiaire. Elle s’appelle Alma et elle a tout pour me plaire : des lignes simples, une taille plutôt marquée…  et surtout des manches à tomber par terre. Alors, malgré tous les doutes qui m’ont assaillie en la découvrant sur notre compatibilité, j’ai tenté ma chance. Je suis venue, j’ai vu et j’ai été [...]
  • Cinq « Craftine box » plus tard… (2/2) Dans mon dernier article, je partageais avec toi mon (humble) avis sur la Craftine box. Mais plus que mon avis, je crois que ce sont mes réalisations qui sont les plus parlantes. Un petit bilan s’impose ! Et première info, sur les cinq box, trois ont été utilisées en totalité ou en partie. Box de [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *