Celle qui voulait se coudre un pantalon…

Niveau : confirmé.

Cela fait bien un voire deux ans que je lorgne sur le patron Embrun de Dessine-moi un patron. Régulièrement, je me rends sur le site et je me dis que, décidément, il me plaît beaucoup, que cette taille haute avec ces deux rangées de boutons correspond exactement à ce que j’aime et ce qui me va. Le combo parfait en somme. Et puis à chaque fois, je reporte mon achat car je trouve toujours d’autres choses à faire avec les 15 euros du patron. Pourtant, dans mon armoire à tissus, il y a un coupon de 3 mètres, légèrement stretch, acheté 10 euros (une aubaine !) exprès pour ce projet, décati de longue date et qui attend sagement son heure…

Et la lumière fut : Châtaigne me voilà !

Finalement, le mois dernier, j’avais vraiment besoin d’un nouveau pantalon et je ne voulais pas en acheter un énième qui finirait mal en deux temps, trois mouvements. Une fois encore j’avais d’autres projets pour mes 15 euros, comme aller à la piscine avec mes fils. Puis, je me suis souvenue que j’avais déjà un patron qui pourrait faire l’affaire, un patron de short taille haute, pouvant être transformé en pantalon : Châtaigne de Deer and Doe.

Evidemment, étant donné mes compétences (inexistantes) en patronage, je n’avais aucune idée de la manière de prolonger ce short pour qu’il soit véritablement seyant. J’envisageais simplement de prolonger « tout droit » les deux jambes, mais prudence étant mère de sûreté, je suis d’abord aller faire un tour sur quelques blogs. Les filles avaient utilisé d’autres patrons de pantalon pour dessiner les jambes. J’étais dans une impasse : je n’ai pas d’autres patrons de pantalon… Enfin, j’en ai sûrement un qui traîne dans un Tendances Couture, mais la couture suicidaire, j’ai donné et j’en suis guérie.

Et puis, miracle, certaines filles avaient mis en pratique ma première idée ! En bon mouton de Panurge, j’ai fait pareil.

Un pantalon confortable à souhait

Honnêtement, la couture de ce Châtaigne n’a pas vraiment été un long fleuve tranquille. Comme pour mes deux versions du short, j’ai galéré à coudre la pointe de la ceinture. Je m’y suis reprise à trois fois et j’ai fini par coudre en deux temps, de la pointe vers l’extérieur. Le résultat n’est pas net, mais sur un malentendu…

Coudre la fermeture invisible a aussi été une épreuve. J’ai recommencé deux fois : un pli disgracieux se format à la fin de la fermeture. Devant ma détresse, Cher-et-Tendre m’a acheté un pied spécial fermeture invisible. Je confirme, ça change la vie. La fermeture n’est pas invisible pour deux sous, mais elle est proprement posée.

La dernière couture faite, je me suis empressée d’enfiler celui qui m’avait donné tant de fil à retordre et ma première pensée a été : j’ai mangé trop de chocolat à Pâques… Au niveau de la taille, j’avais clairement l’air d’un saucisson. Depuis, le tissu s’est légèrement détendu et c’est moins flagrant.

 

Et puis, il y a eu le deuxième effet Kiss Cool : je suis descendue montrer mes prouesses à ma moitié qui m’a accueillie avec un délicieux et rafraîchissant « J’aime pas ce genre de pantalon large ». Ceci étant dit, quand on regarde certaines photos de face, je ne peux pas lui en vouloir… On dirait que je porte un pantalon de survêtement ou un pyjama. La classe en somme !

Cela ne m’empêche pas de le porter. Je me sens super à l’aise dedans, il affine clairement la taille et les jambes de manière générale. Et puis, plusieurs personnes m’ont dit que les pantalons larges étaient à la mode. Sur la question, je veux bien leur faire confiance… J’ai toujours dix trains de retard et sur la-dite mode et sur les nouveautés. Je teste toujours les patrons cinq ans après tout le monde et mon style vestimentaire est d’un classicisme à faire pâlir d’envie Racine.

Finalement, je ne désespère pas de coudre Embrun… un jour, parce que, bon sang, il a l’air drôlement bien taillé !

Toi aussi tu as un projet dont tu repousses indéfiniment la réalisation ?

Share Button

2 thoughts on “Celle qui voulait se coudre un pantalon…

  1. Tiens c’est rigolo, je dois faire l’article sur mon pantalon Châtaigne ! Personnellement, j’ai ajusté les jambes avec ma prof de couture, parce que je n’étais pas fan de cet effet pattes d’ef » !

    Le votre est très réussi =)

    1. Merci beaucoup ! Si je dois en faire un nouveau, je crois que j’essaierai de trouver comment ajuster les jambes, moi aussi. C’est vrai que ce look très large est très confortable, mais il y a plus seyant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *